Le Comité du Patrimoine mondial a approuvé l’inscription des sites de métallurgie ancienne du fer sur la Liste du Patrimoine mondial, le 5 juillet 2019, à Bakou (Azerbaïjan), en sa 43ème Session. Après cette victoire culturelle historique, le Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Alkassoum Maïga, président de la Commission nationale pour l’UNESCO qui a conduit la délégation burkinabè, a remercié, dans une déclaration, les autorités azerbaïdjanaises, le Centre du patrimoine mondial et tous les acteurs qui ont œuvré à l’aboutissement du projet d’inscription. Il a, en sus, exprimé la fierté du Burkina Faso pour ce label international qui vient confirmer son statut de pays de culture. Le bien nouvellement inscrit sur la Liste du Patrimoine mondial est composé d’une série de cinq (5) sites comprenant une quinzaine de fourneaux de réduction du minerai de fer situés à Tiwêga (Centre-Nord), Yamané (Plateau-Centrale), Kindibo (Nord), Békuy (Hauts Bassins), Douroula (Boucle du Mouhoun). Cela porte à trois le nombre de biens burkinabè figurant sur cette prestigieuse liste : Loropéni et le complexe W-Arly- Pendjari pris en compte.

DCPM/Ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.