Le candidat à la présidence de la Fédération burkinabè de football (FBF) Lazare Banssé a lancé samedi à Ouagadougou sa campagne électorale en présentant à ses soutiens, le programme pour lequel le corps électoral devrait le voter le 22 Août prochain à Bobo-Dioulasso.

La campagne pour la présidence de la FBF est lancée depuis le 7 Août dernier. Les deux candidats dont les dossiers de candidatures ont été validés par la commission électorale sont à la chasse des électeurs pour le dénouement du 22 Août prochain.

Lazare Banssé a réuni ses soutiens à Ouagadougou pour peaufiner sa stratégie. « Je suis aujourd’hui devant vous pour faire part de mon ambition de faire du Burkina Faso une grande nation du football », a-t-il lancé d’entrée, après le standing ovation qui lui a été réservé à l’entrée et dans la salle de conférence d’un des plus grands hôtels de la place.

« Lazare Banssé président », scande le public. « Face aux défis que constitue la prochaine mandature du comité exécutif de la FBF, face aux grandes attentes du monde sportif, face aux nombreux enjeux qui se présentent à notre football, ma candidature se veut être une opportunité pour moi de mettre mon savoir-faire et mon savoir-faire faire, au service du football burkinabè », a poursuit le candidat à la présidence de la faîtière du football burkinabè.

Il a présenté de façon magistrale la façon dont il compte mener la mission, une fois à la tête de la FBF. Deux grands axes constituent les fondements de son programme : « la poursuite des actions engagées sous le leadership du président Sita Sangaré et les grands chantiers de développement du football burkinabè au plan continental et mondial ».

C’est pourquoi Lazare Banssé a placé son programme sous le thème « s’inspirer des acquis pour renforcer les capacités des structures, des acteurs et des infrastructures afin de construire un football porteur de progrès, générateur de plus-values et ouvert au monde ».

Celui qui dit prendre en compte les préoccupations de tous les acteurs du football national a donc présenté son document de programme de 36 pages qui comporte 8 points : « améliorer l’organisation du football burkinabè, accroitre l’offre en infrastructures et équipements, améliorer en quantité et en qualité les ressources humaines, pérenniser la préparation de la relève, améliorer l’environnement du footballeur, promouvoir le football féminin, mobiliser et diversifier les sources de financement du football, pérenniser les partenariats et la coopération bilatérale et multilatérale ».

Le rassemblement prôné par Lazare Banssé et ses soutiens

« J’ai toujours été un homme de dialogue, de consensus, d’ouverture, laissant une large place à l’expression de tout un chacun », a déclaré Lazare Banssé lors de la présentation de son programme. Sur les 13 ligues que compte le Burkina Faso, il a le soutien de 10 et toutes étaient présentes à la cérémonie de lancement de la campagne.

Le représentant de ces ligues le docteur Issa Sidibé a mentionné que « notre premier objectif c’est l’esprit de rassemblement. Lorsque vous regardez l’image de Lazare Banssé, il a toujours les mains croisées. Il a toujours appelé au rassemblement et c’est cet esprit que nous avons voulu exprimer en lui donnant notre soutien. Nous l’avons annoncé par une motion, en plus nous avons fait l’appel de Koudougou. Nous avons fait cet appel pour dire que tout le monde doit avoir sa place ».

Il a poursuivi qu’il faut rassembler le maximum de compétences pour aller aux élections. Nous restons convaincus dans ça ».

Pour le président du Racing club de Bobo (RCB) Adama Tapsoba, représentant les clubs soutenant Banssé, « le soutien de Lazare Banssé c’est le soutien du président sortant qui a un programme très clair et ambitieux. Le football est bien quand il y a une continuité dans le bon sens. S’il n’ya pas une continuité dans le bon sens ça casse tout et on revient en arrière. C’est valable pour les clubs, les districts et les ligues. Nous devons changer de politique. La politique de rupture à tout prix n’a jamais arrangé quelque chose ».

Même son de cloche pour la présidente du district de Dédougou Salimata Zerbo, « 100% sûr de la victoire de notre candidat ». Elle dit avoir été séduite par le programme de Lazare Banssé qui a pris en compte le football féminin.

Mory Sanou et Bertrand Kaboré ont rejoint le camp Banssé. Leur présence lors de la cérémonie de présentation du programme a fait l’objet d’attraction. Banssé les a accueillis au premier rang des invités d’honneur de la cérémonie. Il les a rendu un vibrant hommage et s’est dit prêt à travailler avec eux.

Au rang des solennités qui soutiennent Banssé il y avait des chefs coutumiers, Drissa Traoré dit Saboteurs, Sita Sangaré pour ne citer que ceux-ci. Le dernier cité a reçu les éloges de Banssé.

« Il a un bon bilan en 8 ans de présidence. Il a porté au plus haut sommet le football burkinabè. Il a contribué au rayonnement international de notre football par son charisme et son leadership. Pour toutes ces qualités il a été récompensé par les instances internationales du football. Il est vice-président de la commission des affaires juridiques de la CAF. Il est membre de la commission développement de la FIFA », a-t-il soutenu.

La cérémonie a démarré par une minute de silence en mémoire de Moustapha Semdé brutalement décédé le 29 juillet dernier alors qu’il était le directeur de campagne de Lazare Banssé. C’est le 22 Août prochain qu’aura lieu à Bobo-Dioulasso, l’élection du nouveau président de la FBF en remplacement du colonel Sita Sangaré.

Amado Traoré challenger de Lazare Banssé a quant à lui lancé sa campagne le 7 Août à Bobo-Dioulasso.

Agence d’information du Burkina (AIB)

images

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.