Les nombreux militants et sympathisants qui sont sortis nombreux ce matin pour accompagner le candidat du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), Roch Marc Christian Kaboré, pour le dépôt de sa candidature à la présidentielle du 22 novembre ont dû déchanter : leur champion ne s’est pas rendu à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) lui-même pour accomplir cette formalité. Il a préféré déléguer Simon Compaoré, le président du MPP et directeur national de campagne le faire à sa place.
Annoncé pour 9 heures, l’annexe de la CENI où les dossiers sont reçus a été pris d’assaut par des centaines de militants. On notait la présence des personnalités du parti au pouvoir et de la majorité présidentielle : Bala Sakandé, président de l’Assemblée nationale, le 1er vice-président, Stanislas Sankara, les ministres de la Jeunesse, Salif Tiemtoré, de l’Energie Bachir Ismaël Ouédraogo ou encore du maire de la capitale, Armand Roland Pierre Béouindé et Clément Sawadogo, porte-parole du candidat.